Aller au contenu principal

Décaissement anticipé de l’appui budgétaire de l’UE en faveur du Togo pour un montant de 6,2 milliards de FCFA au titre de l’année 2020

Publié le : 02 juin 2020
La cérémonie officielle de remise symbolique du chèque de ce premier décaissement d’un montant de 9,5 millions d’euros soit 6,2 milliards de FCFA  s’est tenue ce 02 juin 2020 dans la salle de réunion du 8ème étage du CASEF, côté Plan.

C’est la Ministre de la Planification du Développement et de la Coopération, Ordonnateur national du FED, Ayawovi Demba Tignokpa, qui a reçu le chèque des mains du Chargé d'Affaires de l’UE au Togo Bruno Hanses.

L’Union Européenne a procédé le 15 mai 2020 au décaissement anticipé de l’appui budgétaire dénommé « Contrat de Consolidation de l’Etat du Togo – Phase 3, (CCET 3) », au titre de l’année 2020. La cérémonie officielle de remise symbolique du chèque de ce premier décaissement d’un montant de 9,5 millions d’euros soit 6,2 milliards de FCFA  s’est tenue ce 02 juin 2020 dans la salle de réunion du 8ème étage du CASEF, côté Plan. Ce versement était initialement prévu pour novembre 2020 mais l’UE a toutefois décidé de décaisser immédiatement ces fonds afin de répondre à l’urgence sanitaire et socio-économique causée par la pandémie de la Covid-19 dans le pays.

Une gestion efficace

C’est la Ministre de la Planification du Développement et de la Coopération, Ordonnateur national du FED, Ayawovi Demba Tignokpa, qui a reçu le chèque des mains du Chargé d'Affaires de l’UE au Togo Bruno Hanses. En cette occasion, la Ministre, au nom du Gouvernement a réitéré les vifs et sincères remerciements à l’Union Européenne pour sa contribution remarquable et fort appréciée, au développement du Togo à travers les opérations d’appuis successifs du Fonds Européen de Développement et tout particulièrement en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie du covid-19. Elle a ajouté que le présent décaissement est soutenu par la réalisation satisfaisante des critères d’éligibilité et des indicateurs de performance approuvés dans le cadre du programme afin de répondre à l’urgence sanitaire et socio-économique causée par la pandémie. «  En effet, ces fonds directement versés au Trésor public permettent de renforcer les ressources nécessaires à la mise en œuvre de la stratégie de riposte du Gouvernement contre la pandémie, à traversen quarantaine des cas suspects » ; a indiqué la Ministre.

De son côté, le Chargé d’affaire a indiqué que "le COVID-19 est d'abord une urgence sanitaire grave qui touche durement tous les Togolais sur le plan économique et social. Le Gouvernement a pris des mesures fortes pour mitiger la souffrance des Togolais, notamment ceux qui ont perdu leur revenu ou leur emploi. Pour Bruno Hanses l'appui budgétaire de l'UE aide à créer de l'espace budgétaire pour ces dépenses non-prévues de l'Etat.

Des perspectives à l'horizon

Outre la situation d’urgence liée à la crise sanitaire, ce décaissement a tenu compte des progrès enregistrés dans la mise en œuvre des réformes en matière de gestion de fiances publiques, du cadre macroéconomique, de la politique économique, de la décentralisation, de l’amélioration du climat des affaires et du système statistique national. Un deuxième décaissement anticipé est attendu dans les prochains jours d’un montant de 7,5 millions d’euros. Ce montant correspond au solde du montant prévu pour l’année 2020 pour la tranche variable dont les indicateurs ont été neutralisés et le montant de 6,5 millions d’euros converti en une tranche fixe d’une part et d’autre part à un montant de 1 million pour les montant non décaissé de la tranche variable pour l’année 2019. Ces décaissements anticipés fruit d’un excellent partenariat entre le Togo et l’Union européenne démontre l’engagement indéfectible de l’UE à accompagner le Togo dans sa politique de développement et tout particulièrement en cette période de pandémie.

Top