Aller au contenu principal

BIENTOT LE 5EME RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L’HABITAT

Publié le : 08 juil 2019
Les différents partenaires adhèrent au processus

Les partenaires clés impliqués dans le 5ème RGPH en réunion d’informations et de concertation

Le Ministère de la Planification du Développement et de la Coopération a organisé une réunion de partage d’information et de concertation sur la feuille de route et les préparatifs du 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH-5) prévu en novembre 2020. C’est la Ministre de la Planification du Développement et de la Coopération, Madame Ayawovi Demba TIGNOKPA,  qui a présidée cette rencontre dont l’objectif est d’impliquer les partenaires techniques et financiers dans la mobilisation des ressources indispensables à la réalisation de ce recensement et de susciter leur adhésion au processus. La réunion a permis de présenter l’état d’avancement des travaux préparatoires et les prochaines étapes aux notamment les représentants du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et les autres agences du système des Nations unies au Togo, de la Délégation de l’Union Européenne au Togo, de la GIZ et de la Banque Africaine de Développement, de la Banque Mondiale.

Des dispositions déjà prises par le gouvernement

Le Gouvernement togolais s’est engagé à réaliser en 2020 le RGPH-5, dix ans après le quatrième, conformément à la périodicité décennale des recensements généraux de population et de l’habitat préconisée par les Nations Unies. Cet engagement est manifesté, selon la Ministre Tignokpa, par la prise du décret portant organisation et création des organes d’un recensement général de la population et de l’habitat et des enquêtes post-censitaires au Togo, l’inscription du financement du RGPH5 dans les propositions de la loi des finances de 2019-2021. Dans son mot introductif,  Mme la Ministre a également relevé quelques défis liés à l’organisation du RGPH-5 notamment l’intégration des innovations technologiques introduites dans la série 2020 des recensements, le renforcement des capacités techniques du personnel d’encadrement et d’exécution de l’INSEED, la disponibilité de ressources financières, matérielles et humaines suffisantes en temps opportun, la mutualisation des efforts et le développement de stratégies d’acquisition de matériel roulant et informatiques.

Dans une présentation synthétique du niveau d’avancement des travaux préparatoires, le Directeur Général de l’Institut National de la Statistique et des Études Economiques et Démographiques (INSEED), Koame KOUASSI, a expliqué que la réalisation du RGPH-5 répond aux défis majeurs  d’actualisation de l’information statistique et de production de données relatives à de nouveaux enjeux de développement dans le contexte actuel où les priorités sont centrés, entre autres sur les Objectifs du Développement Durable (ODD) ; l’agenda 2063 de l’Union Africaine ; le Plan National de Développement (PND) et l’analyse et l’exploitation du dividende démographique.

Les attentes de cette opération

Il est à rappeler que RGPH-5 est une opération de grande envergure qui va contribuer, d’une manière générale, à l’actualisation de l’effectif de la population, à la mise en place d’un système d’information géographique intégrant les infrastructures socio-collectives de base, à une meilleure appréciation de l’évolution des tendances démographiques du pays, à l’élaboration ainsi qu’au suivi et évaluation des plans et programmes de développement économique et social.

A l’issue de ce recensement différents produits seront obtenus en l’occurrence une série de résultats détaillés et désagrégés des caractéristiques de la population et de l’habitat ; des cartes des communes, des cantons et croquis des grands villages ; un système d’information géographique prenant en compte le fichier village et lieux habités et intégrant les infrastructures socio collectives de base pouvant servir d’outils d’aide à la décision dans le processus de décentralisation et de l’aménagement du territoire ; un Atlas démographiques ; des résultats d’analyses thématiques et des données communautaires.

 

Top