Aller au contenu principal

Les acteurs de développement s’imprègnent du Rapport d’analyse du dividende démographique

Publié le : 07 fév 2017
Les acteurs de développement s’imprègnent du Rapport d’analyse du dividende démographique

Le dividende démographique se veut être une opportunité d’accélération de la croissance économique qui peut résulter de la modification de la structure par âge de la population, dont la proportion des enfants et des personnes âgées diminue alors que ...

La population togolaise a connu une croissance annuelle moyenne de 2,84% ces dernières années selon les données du 4ème Recensement Général de la population et de l’Habitat 2010 et cela constitue une préoccupation majeure du gouvernement au regard des besoins engendrés  par cette hausse de la population  en termes d’accès à des soins de santé de qualité, d’éducation, d’emploi, etc. Le défi qui se pose alors est d’amener la croissance économique à un niveau qui puisse répondre aux multiples besoins des populations surtout les moins nanties. Le dividende démographique se veut être une opportunité d’accélération de la croissance économique qui peut résulter de la modification de la structure par âge de la population, dont la proportion des enfants et des personnes âgées diminue pendant que celle des adultes en âge de travailler augmente.

Le dividende démographique comme facteur de planification
Le Togo entreprend résolument des actions structurantes pour son émergence à l’horizon 2030 et l’exploitation efficiente du dividende démographique sera un véritable facteur pour une mise en œuvre efficace des choix stratégiques opérés. Ainsi les acteurs de développement se sont réunis le 16 décembre dernier dans la salle CEDEAO du CASEF à Lomé en un atelier de présentation du Rapport-pays d’analyse du dividende démographique. L’élaboration de ce rapport s’inscrit dans une dynamique d’exploitation du dividende démographique lancée au niveau de la sous région ouest africaine. Il s’agit d’une analyse qui dresse l’état des lieux de l’impact des actions menées notamment dans les secteurs de l’éducation, de la santé et leur interaction avec la croissance économique et le développement humain à travers la méthodologie des Comptes de Transferts Nationaux.

Dans sa communication, le Consultant Komi Agbéti, Ingénieur statisticien à l’INSEED, a rappelé qu’il faut investir surtout dans la jeunesse en créant des emplois et en donnant des formations adéquates avec le marché du travail pour bénéficier du dividende démographique.
C’était en présence du Secrétaire Général du Ministère de la Planification du Développement, Etsri Homevor et du Représentant Résident de l’UNFPA, Saturnin Epié qui ont éclairé les différents acteurs présents sur les actions à envisager pour en tirer véritablement profit pour le Togo.
Top