Aller au contenu principal

Lancement à Lomé de la feuille de route de l’UA sur le DD

Publié le : 02 aoû 2017
Lancement à Lomé de la feuille de route de l’UA sur le DD

« Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ». C’est le thème de la feuille de route de l’Union Africaine qui a été officiellement lancée le 15 juin 2017 à Lomé.

Le Togo entreprend résolument des actions structurantes pour son émergence à l’horizon 2030 et l’exploitation efficiente du dividende démographique sera un véritable facteur pour une mise en œuvre efficace des choix stratégiques opérés. Après la présentation du Rapport-pays d’analyse du dividende démographique la feuille de route de l’Union Africaine sur le dividende démographique a été officiellement lancée à Lomé engageant ainsi le Togo à l’instar de tous les autres pays du continent à entreprendre des actions  pour tirer meilleur profit de la population en investissant dans la jeunesse pour son émergence.

« Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ». C’est le thème de la feuille de route de l’Union Africaine qui a été officiellement lancée le 15 juin 2017 à Lomé. C’est l’hôtel Sancta Maria à Lomé qui a prêté son cadre à cette cérémonie présidée par le Ministre de la Planification du Développement, Kossi Assimaidou et les Représentants Résidents du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) au Togo, Saturnin EPIE et de la Banque Africaine de Développement (BAD), Serge N’Guessan.

Les orientations de la feuille de route de l'UA sur le dividende démographique
Pour le Président du Comité de Pilotage du processus d’analyse du Dividende Démographique, Djerkbary Bambah, la feuille de route de l’Union Africaine recommande aux Etats de mener des actions pour atteindre des objectifs précis. Le premier objectif consiste en l’amélioration de l’accès des jeunes à la formation, l’emploi et aux services financiers et activités génératrices de revenus. Le deuxième parle de l’éducation et veut améliorer l’accès des jeunes des deux sexes, vivant dans les régions les plus reculées, à l’éducation.
Le troisième s’intéresse à la Santé pour tous. Mais l’accent sera mis sur la santé sexuelle qui est la santé de la reproduction et le dernier porte sur la gouvernance et les droits des jeunes. "Il s’agit de faire en sorte que des actions soient menées pour impliquer beaucoup plus les jeunes dans la construction du pays afin que cette jeunesse contribue effectivement à la croissance économique", a affirmé M. Djerkbary.
Top