Aller au contenu principal

Décès du Directeur Exécutif de l’UNFPA : le MPD rend hommage a l’illustre disparu

Publié le : 02 aoû 2017
Décès du Directeur Exécutif de l’UNFPA : le MPD rend hommage a l’illustre disparu

Le Ministre de la Planification du Développement, Kossi Assimaidou, s’est rendu le 09 juin au Bureau du Représentant Résident du Fonds des Nations Unies pour la population à Lomé. C’est pour témoigner la compassion du Gouvernement suite à cette...

C’est avec tristesse que le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a annoncé la disparition du Directeur Exécutif de l’UNFPA, Dr Babatunde Osotimehin, décédé à son domicile dans la nuit du 4 au 5 juin, à l’âge de 68 ans.

Le Ministre de la Planification du Développement, Kossi Assimaidou, s’est rendu  le 09 juin au Bureau du Représentant Résident du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) à Lomé. C’est pour témoigner la compassion du Gouvernement au Représentant Résident de l’UNFPA au Togo et à tout le personnel du bureau de Lomé suite à la disparition du Directeur Exécutif de l’UNFPA, Dr Babatunde Osotimehin, décédé à son domicile dans la nuit du 4 au 5 juin, à l’âge de 68 ans. Une occasion pour le Ministre de saluer la mémoire de l’illustre disparu et de signer le livre de condoléances ouvert à cette occasion.

Qui était le Directeur Exécutif de l'UNFPA
Médecin et spécialiste de la santé publique, mais également Secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nations Unies, le Dr Osotimehin était, depuis le 1er janvier 2011, le quatrième Directeur exécutif de l’UNFPA. Auparavant, il avait exercé la fonction de Directeur général de l’Agence nationale du Nigéria pour la lutte contre le VIH/sida, chargée de coordonner les interventions de prévention et de lutte contre le VIH/sida dans le pays, avant de devenir ministre de la Santé.

Le Dr Osotimehin avait achevé en 1972 ses études de médecine à l’université d’Ibadan, au Nigéria, et obtenu en 1979 un doctorat en médecine à l’université de Birmingham, au Royaume-Uni. En 1980, il avait été nommé professeur à l’université d’Ibadan et avait dirigé le département de pathologie clinique, avant d’être élu doyen de la Faculté de médecine en 1990. En décembre 2005, il avait été élevé au grade d’officier de l’Ordre, l’une des plus hautes distinctions nationales nigérianes. Il avait également présidé plusieurs conseils, notamment au sein du Forum économique mondial.
Top