Aller au contenu principal
Le développement se planifie
Ayawovi Demba Tignokpa
Ministre

Biographie


Le parcours professionnel de la Ministre de la Planification du Développement et de la Coopération l’a conduit pendant plus de vingt (20) ans à occuper successivement des postes importants et stratégiques au ministère chargé des finances du Togo et au sein de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Ce qui lui a permis d'acquérir des connaissances approfondies dans le domaine des finances publiques en général et en particulier, une longue expérience en matière d’élaboration, de négociation, de mise en œuvre et de suivi des programmes économiques et financiers avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale. 

 

Elle a pu appréhender entre autres, les enjeux des grandes réformes sous régionales mises en place afin d’instaurer des règles permettant une gestion rigoureuse, efficiente et transparente des finances publiques et de créer des conditions plus favorables à la croissance et à la réduction de la pauvreté. Dans ce cadre, elle a pris part aux travaux des experts sur l’examen préalable de la première génération des directives de l’UEMOA relatives aux lois de finances avant leur adoption par le Conseil des Ministres de l’Union qu’elle a eu l’honneur de présider plus tard en 2003 en tant que Ministre de l’Economie et des Finances du Togo.

 

De 2004 à 2011, elle a participé au programme de renforcement des capacités des administrations publiques conduit par le Centre Régional d’Assistance Technique du Fonds monétaire international pour l’Afrique de l’Ouest (AFRITAC de l’Ouest)dans les huit (8) pays de l’UEMOA, la Mauritanie et la Guinée. En tant que conseiller résident dans le domaine des statistiques de finances publiques de l’AFRITAC de l’Ouest, elle a travaillé avec d’éminents spécialistes régionaux et internationaux sur la mise en place de la deuxième génération des directives de l’UEMOA adoptées en 2009. Ce qui lui a permis de connaitre davantage les systèmes de gestion des finances publiques des Etats membres de l’Union.

 

Toutes ces années lui ont aussi permis d’approfondir ses connaissances sur l’environnement des affaires économiques et financières en Afrique subsaharienne et principalement dans les pays de la zone de l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

 

Elue député de l’Union pour la République (UNIR) en juillet 2013 pour le compte de la préfecture de Bassar dont elle est originaire, elle a occupé durant les cinq ans de mandature, le poste de président d’une des neuf (09) commissions permanentes de l’Assemblée nationale notamment la commission des finances et du développement économique (CFDE). Un travail passionnant et exaltant qui lui a permis de mettre pleinement ses compétences au service de cette législature.

 

Mot du Ministre

Le Togo à l’instar de bon nombre de pays africains a amorcé ses plans de développement depuis les années des indépendances. Il s’agissait de poser les jalons pour engager le pays dans la voie de la croissance économique et de la transformation structurelle. Dès lors, l’option de l’improvisation et les décisions fondées sur aucune stratégie de développement étaient de mise d’où l’élaboration et la mise en œuvre des plans quinquennaux.


Le Développement se planifie.

Le Togo à l’instar de bon nombre de pays africains a amorcé ses plans de développement depuis les années des indépendances. Il s’agissait de poser les jalons pour engager le pays dans la voie de la croissance économique et de la transformation structurelle. Dès lors, l’option de l’improvisation et les décisions fondées sur aucune stratégie de développement étaient de mise d’où l’élaboration et la mise en œuvre des plans quinquennaux.

A partir de 1981, le système de planification en vigueur jusque-là va subir de profonds changements avec l’émergence des programmes d’ajustement structurel et de la programmation triennale des investissements.
A la faveur de l’Initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endetté) et dans la perspective des Objectifs du Millénaire pour le Développement, le Togo a dû renouer avec la planification à travers un exercice cyclique d’élaboration de cadres stratégiques de lutte contre la pauvreté.

En 2007, le pays s’est doté d’une Stratégie Nationale de Développement, basée sur les OMD, articulée autour des défis majeurs et des moyens institutionnels et financiers requis pour la réalisation de ces objectifs à l’horizon de 2015.
Le DSRP Intérimaire et le DSRP Complet se sont succédés et aujourd’hui le Togo est à la deuxième génération du DSRP baptisée Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi SCAPE.

Le Forum National sur la Planification qui s’est tenu dans notre capitale en 2014 est une étape importante du chantier de reconstruction du Système National de Planification (SNP) dans lequel s’est engagé le Ministère de la Planification du Développement l’UE et du PNUD à travers le volet 1 du PAI-2.
Au cours des trois jours de travaux de ce Forum, les acteurs nationaux actuels et passés de l’administration publique ainsi que les experts d’autres pays vont revisiter la mémoire de ce vaste chantier de planification pour bâtir un SNP rénové selon les différentes évolutions observées dans la gestion du développement tant au plan national, sous-régional que mondial. Au plan sous-régional nous pouvons évoquer les directives de l’UEMOA sur la gestion des finances publiques de 2009 qui ont introduit des innovations majeures dans la chaine de planification-programmation-budgétisation-suivi-évaluation.

Les travaux de cette rencontre ont été couplés avec les Journées Portes Ouvertes  qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de communication du département. Il s’agit de revenir sur les missions et les activités de notre département au regard des reformes administratives en cours dans notre pays et faire connaître les résultats de développement de nos différentes Directions  et les organes opérationnels.

C’est le lieu de remercier nos différents partenaires qui nous appuient dans toutes ces activités notamment l’Union Européenne et le PNUD à travers le Programme d’Appui Institutionnel à l’Etat Togolais PAI-2.

Top