Aller au contenu principal
Ministre de la Planification du Développement
Kossi Assimaidou
Ministre

Biographie


Avant sa nomination au poste de Ministre chargé de la planification du développement le 28 juin 2015, M. ASSIMAIDOU Kossi a passé huit années au Fonds Monétaire International (FMI) en tant qu’administrateur représentant 23 pays africains dont le Togo. A ce poste en tant qu’administrateur, il a coordonné la relation du FMI avec ces pays dans les domaines des activités du conseil d’administration du FMI et a participé à la formulation des politiques du FMI. Il a joué un rôle significatif lors des négociations pour la reprise de la coopération du Togo avec les institutions de Bretton Woods après une dizaine d’année de rupture.


De retour au pays à la fin de sa mission, il a été élevé au rang d’officier de l’ordre du mono par le Président de la République Togolaise.
Avant de rejoindre le Fonds Monétaire International, M. ASSIMAIDOU a été Ministre du Tourisme, de l’Artisanat et des Loisirs puis Ministre de l’Economie, des Finances et des Privatisations. Il a été en outre élu Député à l’Assemblée Nationale Togolaise et a siégé également au parlement de la CEDEAO.
Avant d’occuper ces postes ministériels, il a été Directeur général du plan et du développement et Enseignant à l’Université de Lomé au Togo.


M. ASSIMAIDOU est titulaire d’un doctorat en Sciences Economiques de la Faculté des Sciences Economiques de Poitiers en France après une Maîtrise en Sciences Economiques obtenue à l’Université du Bénin à Lomé. Outre ces formations diplomantes, M. ASSIMAIDOU a obtenu un Certificat de l’Institut de Management à QUEBEC au Canada.

Mot du Ministre

Le Togo à l’instar de bon nombre de pays africains a amorcé ses plans de développement depuis les années des indépendances. Il s’agissait de poser les jalons pour engager le pays dans la voie de la croissance économique et de la transformation structurelle. Dès lors, l’option de l’improvisation et les décisions fondées sur aucune stratégie de développement étaient de mise d’où l’élaboration et la mise en œuvre des plans quinquennaux.


"Le développement se planifie"

Le Togo à l’instar de bon nombre de pays africains a amorcé ses plans de développement depuis les années des indépendances. Il s’agissait de poser les jalons pour engager le pays dans la voie de la croissance économique et de la transformation structurelle. Dès lors, l’option de l’improvisation et les décisions fondées sur aucune stratégie de développement étaient de mise d’où l’élaboration et la mise en œuvre des plans quinquennaux.

A partir de 1981, le système de planification en vigueur jusque-là va subir de profonds changements avec l’émergence des programmes d’ajustement structurel et de la programmation triennale des investissements.
A la faveur de l’Initiative PPTE (Pays Pauvres Très Endetté) et dans la perspective des Objectifs du Millénaire pour le Développement, le Togo a dû renouer avec la planification à travers un exercice cyclique d’élaboration de cadres stratégiques de lutte contre la pauvreté.

En 2007, le pays s’est doté d’une Stratégie Nationale de Développement, basée sur les OMD, articulée autour des défis majeurs et des moyens institutionnels et financiers requis pour la réalisation de ces objectifs à l’horizon de 2015.
Le DSRP Intérimaire et le DSRP Complet se sont succédés et aujourd’hui le Togo est à la deuxième génération du DSRP baptisée Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi SCAPE.

Le Forum National sur la Planification qui s’est tenu dans notre capitale en 2014 est une étape importante du chantier de reconstruction du Système National de Planification (SNP) dans lequel s’est engagé le Ministère de la Planification du Développement l’UE et du PNUD à travers le volet 1 du PAI-2.
Au cours des trois jours de travaux de ce Forum, les acteurs nationaux actuels et passés de l’administration publique ainsi que les experts d’autres pays vont revisiter la mémoire de ce vaste chantier de planification pour bâtir un SNP rénové selon les différentes évolutions observées dans la gestion du développement tant au plan national, sous-régional que mondial. Au plan sous-régional nous pouvons évoquer les directives de l’UEMOA sur la gestion des finances publiques de 2009 qui ont introduit des innovations majeures dans la chaine de planification-programmation-budgétisation-suivi-évaluation.

Les travaux de cette rencontre ont été couplés avec les Journées Portes Ouvertes  qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de communication du département. Il s’agit de revenir sur les missions et les activités de notre département au regard des reformes administratives en cours dans notre pays et faire connaître les résultats de développement de nos différentes Directions  et les organes opérationnels.

C’est le lieu de remercier nos différents partenaires qui nous appuient dans toutes ces activités notamment l’Union Européenne et le PNUD à travers le Programme d’Appui Institutionnel à l’Etat Togolais PAI-2.

Top