Aller au contenu principal

Oui aux orientations stratégiques du PND

Publié le : 23 avr 2018
Oui aux orientations stratégiques du PND

Toutes les parties prenantes tant au niveau central que régional notamment les SG et directeurs de planification des ministères, les Institutions de la République et les PTF ainsi que les OSC et le Secteur Privé adhèrent aux orientations du PND.

Toutes les parties prenantes tant au niveau central que régional notamment les SG et directeurs de planification des ministères, les Institutions de la République et les PTF ainsi que les OSC et le Secteur Privé adhèrent aux orientations du PND.
 
Les acteurs de développement adhèrent aux orientations stratégiques du Plan National de Développement (PND) 2018-2022. C'est dans ce sens qu'un atelier s’est tenu les 10 et 11 avril 2018 à l’Hôtel Sancta Maria à Lomé afin d’obtenir l’adhésion de tous les acteurs de développement sur le contenu de la version provisoire du document en vue de sa finalisation. Cette rencontre a permis à toutes les parties prenantes tant au niveau central que régional  notamment les secrétaires généraux et directeurs de planification des différents ministères, les représentants des Institutions de la République et les Partenaires Techniques et Financiers ainsi que les membres des Organisations de la Société Civile et du Secteur Privé, d’examiner le contenu du PND et les stratégies décrites pour atteindre les effets attendus suivant les axes stratégiques définis ; d’analyser et de recueillir les programmes, les projets et actions prioritaires pertinents pour la mise en œuvre du plan ; d’examiner les indicateurs et s’assurer qu’ils sont pertinents pour suivre et évaluer la mise en œuvre efficace et efficiente du PND.

Le document provisoire du PND, qui a été présenté à cette occasion, comporte trois axes stratégiques notamment : (i) mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ; (ii) développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives et (iii) consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion.

L’axe 1 positionne la mise en œuvre des grands investissements en infrastructure logistique et d’affaires comme le principal gisement de la croissance à court terme.
L’axe 2 vise le développement industriel dans des secteurs créateurs de valeur ajoutée et significativement tournés vers l’exportation (agrobusiness, manufacture) et la satisfaction de la demande interne. Ce développement industriel a vocation à soutenir la croissance à long terme de l’économie ainsi que l’activité logistique et de service. Il est le creuset de la transformation structurelle de l’économie.

L’axe 3 a pour vocation première de renforcer les capacités institutionnelles et humaines appropriées pour relever les défis de développement formulés dans les axes 1 et 2. En outre, il vise à assurer la prise en compte effective des principes fondamentaux d’équité, d’inclusion et de durabilité dans l’ensemble du processus de mise en œuvre du PND.
A l’issue de cette rencontre de deux jours, les participants ont apporté leurs contributions additionnelles pour affiner le contenu du PND, y compris les actions prioritaires tout comme les projets et programmes pertinents. Les indicateurs de suivi ont été définis avec les valeurs de références et les valeurs cibles à l’horizon 2022. Ce faisant, les parties prenantes se sont appropriées le contenu du PND et sont désormais mobilisées pour sa mise en œuvre dès son adoption par le gouvernement.
Top