Grands chantiers en cours
  • Projet d'appui à la société civile et à la réconciliation nationale PASCRENA Il s’agit à travers ce projet de promouvoir la participation de la société civile aux processus de développement, de démocratisation et de réconciliation nationale.
    Dans le cadre du renforcement de la Gouvernance économique et capacités institutionnelles le Togo a obtenu un don de l’Union Européenne pour la réalisation du Projet d'appui à la société civile et à la réconciliation nationale PASCRENA. Il s’agit à travers ce projet de promouvoir la participation de la société civile aux processus de développement, de démocratisation et de réconciliation nationale.
    A l’issue de la mise en œuvre du PASCRENA, il est attendu les résultats suivants :
    -le cadre légal et institutionnel régissant la vie associative est adopté au contexte togolais.
    -les organisations de la société civile sont renforcées et professionnalisées.
    -le dialogue entre la société civile et l’Etat et entre les organisations de la société civile elles-mêmes est amélioré et pérennisé grâce à la création de cadres de concertation réguliers et pérennes.
    -le processus de réconciliation nationale et, en particulier, la Commission Vérité, Justice et Réconciliation est renforcé et les organisations de la société civile ont apporté leurs contributions au processus de réconciliation nationale.
  • Projet eau et assainissement pour l'accélération de l'atteinte des OMD Plus de 200 000 personnes supplémentaires résidant dans au moins 28 localités semi-urbaines ont accès à l’eau potables dans la Région Maritime.
    Le Projet eau et assainissement pour l'accélération de l'atteinte des objectifs du millénaire pour le développement (PEA-OMD) est prévu pour la période 2013-2018. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une stratégie d’extension du niveau national et vise la mise en place dans la région Maritime des infrastructures d’approvisionnement en eau potable. Il s’agit également de renforcer les capacités des acteurs en charge de l’assainissement et de rationnaliser le cadre stratégique d’intervention en assainissement.
    A l’issue de la mise en œuvre du PEA-OMD, il est attendu les résultats suivants :
    -plus de 200 000 personnes supplémentaires résidant dans au moins 28 localités semi-urbaines ont accès à l’eau potables dans la Région Maritime.
    -les capacités du ministère de l’hydraulique sont renforcées et il dispose de bureaux de liaison et d’agents formés et qualifiés en Région Maritime, et au niveau central (Lomé).
    -un outil de gestion pour la programmation et le suivi des infrastructures d’EAP en Région Maritime, généralisable à l’ensemble du Togo, est mis en place et opérationnel.
    -les capacités du Ministère de la Santé sont renforcées de façon à ce que le cadre stratégique d’intervention en assainissement puisse être mis en œuvre, en coopération avec tous les acteurs concernés.