Fonctionnement



Comment fonctionne le Ministère?
Conformément aux dispositions de l’article 2 du décret n°2012-006/PR du 7 mars 2012 portant organisation des départements ministériels de la République togolaise l’administration centrale du ministère de la planification du développement comprend :
 
-le secrétariat général ;
-la direction des affaires administratives et financières ; 
-le centre de documentation technique ;
-le centre de suivi informatique ;
-la direction générale de la planification et du développement ;
-la direction générale de l’aménagement du territoire ;
-la direction générale de la mobilisation de l’aide et du partenariat.
 
Le secrétariat général (SG) est placé sous l’autorité d’un secrétaire général qui assure le suivi et le contrôle de l’application des décisions prises par le ministre. Il exerce, sous l’autorité et par délégation du ministre, la supervision des services centraux et extérieurs.
 
Il assure le suivi administratif des dossiers, veille aux relations avec les autres départements et usagers et organise la circulation de l’information.
 
Le secrétaire général coordonne l’élaboration du projet de budget du département et suit son exécution. Il veille à la bonne gestion des ressources humaines et matérielles du ministère.
Le secrétaire général soumet au ministre les affaires traitées par les services et y joint, le cas échéant, ses observations. Les dossiers annotés par le ministre ou par le secrétaire général sont transmis aux services concernés par les soins de celui-ci.
 
Il prépare, en collaboration avec le chargé de mission, le conseiller technique et les directeurs, les dossiers à inscrire à l’ordre du jour du conseil des ministres et coordonne, avec le directeur de cabinet, la formulation de la position du ministère.
 
Il dispose, par délégation du ministre, suivant arrêté publié au journal officiel, du pouvoir de signer tous les actes et documents relatifs à l’activité courante du ministère, à l’exception de ceux soumis à la signature du directeur de cabinet ou du ministre, en vertu des dispositions législatives ou réglementaires expresses.